Motos des années 60/70
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Mots-clés

astuces  forum  liens  

Derniers sujets
» Restauration d’une moto Suzuki GT550j
Dim 2 Déc - 11:20 par Thierry

» idées ballades
Mar 31 Juil - 8:46 par Tonnelier jean pierre

» Restauration CB500 Four K1 1974 "full stock" Candy Jade Green
Ven 27 Juil - 20:48 par Thierry

» Honda Dream 1964 305cc
Jeu 28 Juin - 18:55 par Thierry

» Yamaha 650 XS de Thierry Lespiaucq
Jeu 28 Juin - 18:54 par Thierry

» un petit gamin
Jeu 28 Juin - 18:52 par Thierry

» Kawasaki Z1300 - Moteur
Dim 24 Juin - 12:00 par Thierry

» Restauration d’une moto Suzuki GT750
Sam 23 Juin - 22:01 par Tonnelier jean pierre

» TX750 (1973)
Sam 23 Juin - 20:30 par Thierry

Janvier 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Calendrier Calendrier

Les posteurs les plus actifs de la semaine


Kawasaki 500 H1 - 1969 à 75

Aller en bas

Kawasaki 500 H1 - 1969 à 75

Message par Admin le Lun 4 Juin - 16:14

La H1 Mach III, 
« La faiseuse de veuve ». C'est sous cette peu glorieuse appellation qu'est également connue la H1 outre manche, à cause d'un ensemble moteur/partie cycle pas du tout en adéquation.

Le moteur est un tout nouveau trois cylindres deux temps, qui donne naissance à une lignée de motos sportives : la 250 S1 puis KH, 350 S2, 400 S3 et KH et surtout 750 H2. Celui-ci a une cylindrée de 500 cm3. Il développe 60 chevaux, soit à peine 7 chevaux de moins que la 750 Four.
Revers de la médaille, la consommation de carburant est énorme, il n'est pas rare qu'elle soit supérieure à 15 litres aux 100 km dans une utilisation urbaine.

Le cadre double berceau n'est pas à la hauteur des performances du moteur, d'autant que les premiers modèles avaient un moteur disposé très en arrière, ce qui facilitait anormalement les délestages de l'avant. La tenue de route s'en trouve dégradée.
Les freins à tambour sont sous-dimensionnés et peinent à arrêter la machine.

Cette moto s'est créé des lettres de noblesse en engageant six exemplaires de série au Bol d'or 1969, dont l'une mena la course devant la Honda d'usine, de plus grosse cylindrée, et une autre gagna dans sa catégorie (Jean-Claude Guénard et Marcel Morel), finissant deuxième au classement général.
Par la suite, la version course, la 500 H1R eut de grands succès.
Il faut attendre 1972 pour que la H1B adopte la fourche et le frein avant à disque de 296 mm de diamètre de la H2.
En 1973, la puissance diminue d'un cheval, le cadre est renforcé et le poids passe à 185 kg.
Quelques-unes courront en promosport et courses de côte, notamment en 1976 à la course de la Chapelle Rambeaud vers ANNECY : Bernard CANTIN terminera 2e en catégorie 500 avec un modèle 1971. Il terminera également , sous la pluie, la même année, le Trophée ACCAT au Mans, devancé par les H2 en 750.
Admin
Admin
Admin

Messages : 268
Date d'inscription : 29/05/2018
Age : 61

Voir le profil de l'utilisateur http://res-vauban-a-108-1.motards.net

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum